Expositions

Lyon au 18ème, au Musée Gadagne

lyon18e_imageArticle3Colone_rolloverAvec ses trois salles aux thèmes bien distincts, l’exposition « Lyon au 18ème » nous propose de faire un saut dans le passé et de redécouvrir la ville à une époque d’abondance.

Une première pièce dédiée à l’architecture propose de nombreuses archives telles que des plans de la ville et des croquis authentiques de façades bien identifiées comme celles de l’Hôtel Dieu.

Diverses anecdotes comme l’origine de la création du quartier des Célestins, la suppression du couvent du même nom ou encore la vente de ces terres par la famille de Savoie, sont présentées. Les visiteurs peuvent également observer des portraits de personnalités telles qu’Antoine-Michel Perrache qui fut le premier à penser à une créer une extension de la ville avec le quartier Confluence.

Quelle sensation de reconnaître la ville à travers des documents vieux de 300 ans !

La seconde salle de l’exposition est consacrée à la répartition des pouvoirs, notamment religieux, à Lyon à l’époque. Le portrait du Cardinal de Tencin, les textes du Collège de la Trinité dirigé par les Jésuites jusqu’en 1762 et autres croquis nous font prendre conscience de l’influence de la religion sur la ville au 18ème..

2

La troisième et dernière pièce de l’exposition nous propose de découvrir les différentes richesses de la ville de Lyon. En vitrine nous observons des croquis de motifs destinés aux soieries, des services en porcelaine, des meubles d’époque… Nous apprenons, ou réapprenons, que l’industrie de la soierie a dominé pendant longtemps la vie économique de Lyon qui d’ailleurs est un haut lieu de la banque et des affaires au 18ème.

Cette dernière pièce regorge également d’archives scientifiques. Lyon est à l’époque la ville d’accueil du docteur Bougelat, premier homme à s’intéresser à la médecine vétérinaire. Les visiteurs peuvent consulter des documents contenant ses travaux.

A l’accueil, une hôtesse indique le sens de la visite et propose un guide pour plus de précisions tout au long de l’exposition.

Divers petits jeux pour enfants ont été mis en place : une manière ludique et habile d’intéresser les plus petits au passé de la ville de Lyon.

Entrée gratuite pour les moins de 25 ans. Ouvert tous les jours jusqu’au 5 mai 2013.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s