Uncategorized

#Série O3 : Marc Couturier

Marc Couturier, l’artiste spirituel

Marc Couturier est un artiste plasticien français autodidacte, venu à l’art tardivement à 38 ans, vers 1984-1985. Il a participé à la FIAC en 2017 et à de nombreuses expositions dans des musées parisiens comme Traces du Sacré en 2008 au Centre Georges Pompidou ou Inside en 2014-2015 au Palais de Tokyo. Il est représenté à Paris par la galerie Laurent Godin.

Il se démarque par sa démarche spirituelle, voire sacrée, qui se dégage de ses œuvres. Il cherche un symbolisme contemporain à travers ces dernières et invite le spectateur à la contemplation. Pour cela, il se sert de la rigueur et du vocabulaire formels du Minimalisme et de l’art Conceptuel. En outre, ses œuvres sont toutes empreintes de poésie, ce qui permet de rassembler les spectateurs autour de ces dernières. Il cherche à rendre visible et matérialiser une spiritualité personnelle.

Marc Couturier est célèbre pour différentes séries de productions qu’il a créées, comme le concept de « redressement » qui consiste à récupérer des objets abandonnés ou négligés dont l’aspect évoque étrangement une œuvre d’art. Ils n’ont jamais été modifiés par l’homme et pourtant leur allure nous fait penser le contraire. Marc Couturier les sélectionne et les expose tels qu’il les a trouvés, sans aucune modification de sa part. Il rejoint ainsi l’idée d’œuvres « non faites de main d’homme », et les met en valeur grâce à leur exposition en contexte muséal, au même titre que n’importe quelle autre œuvre.

Il a réalisé aussi une série de sculptures évoquant des lames stylisées se dressant vers le ciel. Elles sont de taille et de matériaux différents. Il les sculpte en enlevant de la matière jusqu’à obtenir cette forme élancée. Les morceaux détachés ainsi de la sculpture sont comparables à des mauvaises pensées que l’on chasse laissant place à une forme pure, représentant un modèle d’absolu. Ses lames sont généralement faites en bois ou en alliage métallique recouverts de feuilles d’or, matière pure et éternelle, qui renforce cette matérialisation de l’absolu.

Les plus emblématiques de cette série sont Tremblement de ciel, installée dans le parc de Seille à Metz, et La Flamme de la Liberté, sur l’île artificielle d’Odaiba dans la baie de Tokyo. Elles ont été réalisées pour célébrer le 150ème anniversaire du traité d’amitié entre la France et le Japon, en 2008.

Cette série de Lames a pour objectif de créer une impression, plus qu’à évoquer une forme reconnaissable. Elles peuvent être utilisées comme une respiration au sein d’un jardin ou d’une architecture, par leur forme simple et épurée. Elles paraissent ainsi légères et presque imperceptibles à la manière d’un nuage, jouant avec la lumière, naturelle ou artificielle.

 Redressement Marc Couturier

 

 

Redressement, exposition L’Embarquement, 2018, galerie Laurent Godin*

 

 

Marc Couturier Flamme liberté metz

 

 

 

 

 

Lame ou Tremblement de ciel, 2016, FIAC Hors les Murs, 2017*

Flamme de la Liberté Metz Marc Couturier

 

 

 

 

 

 

Tremblement de ciel ou Flamme de la Liberté, 2008, Parc de la Seille, Metz*

Flamme de la Liberté Tokyo Marc Couturier Flamme de la Liberté, 2001, pour l’année 2008, île                                                                         d’Odaiba, Tokyo*

GRANDISSIMA_NOIR

*Crédits photographiques : https://www.laurentgodin.com/marc-couturier-2018/ ; Marc Domage https://www.fiac.com/REF/REF_Fiac/documents/archives/notices/2017/marc-couturier.pdf?v=636577612373309215 ; http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=57463_18 ; http://nezumi.dumousseaux.free.fr/wiki/index.php?title=Marc_Couturier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s