Uncategorized

#Série 04 : Astro

Astro, le street-artist des trompe-l’œil

Astro est un street artiste français, né en 1981. Il a commencé par le graffiti, notamment au travers du lettrage, dans les années 2000. Il s’est ensuite progressivement tourné vers l’abstraction et les illusions d’optique : ses œuvres sont ainsi passées dans le domaine du street-art. Il est représenté par la galerie Loft du 34, à Paris.

Astro est un artiste autodidacte dans l’ensemble. Il a juste suivi une formation, il y a environ dix ans, pour savoir réaliser des faux bois, faux marbres, fausses briques, etc. Il voulait découvrir des techniques nouvelles, piochées aux peintres de décor et de trompe-l’œil pour perfectionner ses fresques. Ces techniques, mélangées à son savoir-faire acquis lorsqu’il faisait des graffitis, lui ont permis d’avoir un style très reconnaissable.

En effet, progressivement, il a ajouté du relief et du volume dans ses fresques abstraites pour jouer avec le regard et créer ainsi des trompe-l’œil. Ses peintures murales mêlent courbes, calligraphies et formes dynamiques. Il arrive à créer des jeux d’ombre qui creusent le relief et nous plongent dans un univers sans fond. Ses lignes sont souples, courbes et fluides, soulignées par leur ombre. Il met seulement trois à quatre jours pour réaliser une fresque : un temps record justifié par le fait qu’il souhaite garder la spontanéité de ses traits en les réalisant rapidement.

Astro a ainsi créé son propre univers, basé sur les contrastes d’ombre et de lumière, de couleurs, exploitant les effets de perspective et de profondeur. Il retranscrit ce travail sur des toiles, creusant les façades des murs aussi bien que les toiles, grâce aux illusions d’optique.

Astro réalise ses fresques dans le monde entier. Il participe à de nombreux festivals internationaux (Etats-Unis, Angleterre, Italie, Portugal, Allemagne,…) et fait notamment partie du collectif CBS, originaire de Los Angeles.

Son travail s’inscrit parfaitement dans une logique architecturale, agrandissant l’espace avec ses illusions de profondeur. Il se passionne de plus en plus pour la 3D de manière générale et souhaiterait même prolonger ses recherches en se tournant vers la sculpture et peut-être aussi vers les nouvelles technologies qui permettent au spectateur de plonger dans l’œuvre en 3D.

 

*Crédits: http://astrograff.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s